Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 décembre 2006 7 17 /12 /décembre /2006 21:19

L'EMBUT DES ENFERS

17 décembre 2006

A l'origine, Didou avait prévu La Solitude par le réseau des marseillais et les plafonds. Malheureusement, le SSF13 avait investi cette cavité pour un exercice secours.

RDV à 9H à St Anne d'Evenos sur le parking de la boulangerie. Après quelques achats, nous partons vers Ribou pour nous garer sur le parking juste après le village. Nous ne prenons pas le risque de monter en voiture. Préparation du matériel et toute l'équipe se dirige vers la cavité. Durant la marche, l'équipe se sépare en deux : une rapide avec Denis en tête, et l'autre moins rapide emmenée par Didou.

Après 30 minutes de marche, la 1ère équipe à la cavité. Après 5min d'attente toujours par d'équipe N°2 en vue. Denis part à leur recherche. Heureusement, l'équipe N°2 s'était trompée de chemin !!!

Il est 11H30. tout le monde s'équipe et se restaure avant de commencer l'explo.

12H15, Didou part en tête avec Flower pour équiper. Le reste de l'équipe attend en surface. L'équipement a été réduit à sa plus simple expression : en effet la cavité est toujours équipée en fixe !!! Les kits de corde restent donc au bas du premier puits !!!

Pour Jocelyne, c'est sa 3ème sortie. Les accès des puits sont assez délicats et elle n'est pas rassurée: accès acrobatiques et souvent étroits, mains courantes plein vide, ... Dur, dur. La descente se fait donc tranquillement.

A -84m, on se pose la question de savoir si on fait descendre Jocelyne jusqu'à -135m. Elle se sent de continuer, donc OK.

14H, le dernier de l'équipe arrive au fond alors que 3 personnes ont déjà entamées la remontée. Denis s'est arrêté à -115m pour remonter préparer un feu afin que l'équipe puisse se réchauffer à la sortie qui risque d'être tardive.

Pour Jocelyne, la remontée sur corde ne pose pas de pb tant qu'il n'y a pas d'obstacle. Super !! Par contre, les fractios, les déviations et les sorties de puits, c'est une autre histoire. Elle sera donc encadrée de près par JC en haut et Michel en bas.

Dès que Jocelyne libère la corde, Michel remonte comme une fusée et peu ainsi lui apporter son aide par dessous. Sur le 1er fractio, Jc a même dû redescendre sur corde tendue pour débloquer la malheureuse qui était complètement emmêlée avec en plus sa poignée bloquée sur le noeud.

Finalement, à 16H30 toute l'équipe est dehors. Il ne fait pas très froid, mais il y a de forte rafales de vent. Heureusement, le feu est prêt et nous pouvons donc nous restaurer au chaud.

A la tombée de la nuit, nous levons le camp pour rejoindre les voitures.

 

LES PHOTOS DE LA SORTIE 

Diaporama

Photos

L'équipe

Partager cet article
Repost0
16 décembre 2006 6 16 /12 /décembre /2006 22:25
 

2ème SEANCE DE DESOBSTRUCTION

A LA SORBIERE

16 décembre 2006

 

Cette deuxième séance était axée sur l'élargissement des étroitures afin de faciliter le passage pour les prochaines séances.

Arrivé vers 10H30 sur place, nous installons le camp pour être sûr de manger au sec à midi : mise en place d'une corde et pose d'une bâche avec quelques piquets. Voilà, tout est prêt.

Denis, Bruno et Didou partent travailler dans La Sorbière. Pendant ce temps, Jean-Claude, Patricia, Sandra et Flower s'occupe du feu : construction du foyer, ramassage du bois et allumage du feu avec du bois mouillé !!! Super. Enfin, après de gros efforts, le feu fonctionne à merveille.

13H, lorsque l'équipe de désobstruction sort, les grillades sont prêtes : merguez, côtes de porc et andouillettes.

14H, Didou et Jean-Claude partent les premiers pour poursuivre l'élargissement de la chatière. Denis, Bruno et Flower viendront ensuite terminer le travail.

Voilà, pour la prochaine séance, il ne reste plus qu'à retirer les cailloux. Ensuite, nous pourrons enfin nous attaquer à la désobstruction qui nous permettra peut-être de faire de la première.

  

LES PHOTOS DE LA SORTIE

Diaporama

Photos


L'équipe

Partager cet article
Repost0
11 décembre 2006 1 11 /12 /décembre /2006 19:51

DESEQUIPEMENT

DU

SARCOPHAGE

10 décembre 2006


Il était temps d'aller récupérer le matériel utilisé depuis 1 an (peut-être 2 même) dans le Sarcophage !
Alan cherchait des volontaires, il les a trouvé dans un joli panachage de différents clubs ; Lui est de Sanary, Jordy des Aragnous, Topol et Yves du GAS et Sébastien, Adrien, Bertrand et moi-même (Christine) de l'ACV.

Alan, Yves, Adrien, Séb. et Bertrand s'y engagent les premiers vers 10h, avec entrain, bien décidé à descendre au delà des 270 m déjà équipé, et c'est ce qu'ils feront, quitte à prendre une bonne douche dans le P 40 du fond.
Nous les suivons une bonne heure après, avec Topol et Jordy, car RdV souterrain pour un casse croute en commun à la salle Vourbichon.
Après une descente étroite, mouillée puis boueuse, nous y arrivons les premiers. Nous n'arrivons pas à déséquiper l'escalade, et après un encas réconfortant nous faisons demi-tour. Nous croisons alors Alan, Adrien, Séb. et Bertrand, les soulageons d'un peu de corde, et en route pour suivre Yves qui est déjà dans les puits. La remontée est telle que je l'attendais, c'est à dire très étroite aux sorties de puit, et laborieuse sur les 69 derniers mètres. Pour Alan et les 3 niçois, ça a du être bien pire, car pas tous équipé de bloqueurs de pied, et bien chargés en kit de surcroit...
Mais tout ce petit monde à fini par se retrouver dehors, par 3° autour d'un gros tas de matos bien sale (lui aussi), d'un bon thé tiède et casse-croute au fromage Corse. Mission accomplie en tout cas !

Partager cet article
Repost0
10 décembre 2006 7 10 /12 /décembre /2006 20:02

SEANCE DE PROSPECTION/DESOBSTRUCTION

LE MIKADO

10 décembre 2006

Journée prospection pour Marcel et Jean-Claude en cette magnifique journée de décembre.

Il y a 2 ou 3 ans, Marcel avait repéré un aven dans les lapiaz à l'Est du Sarcophage. Vers 11H, nous partons à sa recherche avec pour seuls infos la mémoire de Marcel et quelques cairnes.

Vers 11H30, l'aven est localisé et les coordonnées GPS sont relevées. Nous reviendrons en début d'après-midi.

En attendant, nous continuons la prospection en direction du Grand Cap. Malheureusement, rien de nouveau !!! Un départ très étroit est cependant repéré près d'un poste de chasse. Un point rouge et les inscriptions "ACT" "3,?5"  sont encore visibles. Un seau en fer rouille acheve de rouiller dans la fissure.

12H30, retour aux voitures pour le repas. Jean-Pierre doit nous rejoindre pour relever la topo, mais il a du retard. Nous lui transmettons les coordonnées GPS par téléphone.

Vers 13H30, nous partons en direction de l'aven avec un peu de matériel de désobstruction (massette, burin, baramine). Jean-Claude équipe le puits dentrée et descend le premier. Le puits n'est pas très large !! Au bout d'une dizaine de mètres, le puits débouche dans une diaclase. Mise en place d'un fractionnement sur amarrage naturel et la descente continue jusqu'au palier 5m plus bas. Marcel descend à son tour.

Marcel équipe la descente dans la 2ème partie de la diaclase. Cette 2ème partie est plus étroite et moins engageante!! Un éboulis de blocs de toutes tailles et en équilibre précaire!!!! On dirait un Mikado !!! Voilà, le nom de bâpteme de la cavité est trouvé.

Le fond est contitué de blocs et de boue. Néanmoins, quelques orifices sont présents et lorsqu'on jette de pierres, ça tombe et ça rebondi sur plusieurs mètres.

Nous commençons à casser et à évacuer quelques blocs délicatement afin déviter un effondrement des blocs supérieurs !! Au bout de 45 minutes, nous avons oté tout ce qu'il était possible de faire à deux avec le matériel dont nous disposons. Pour atteindre les blocs suivants sous nos pieds, il faut évacuer pas mal de terre : on reviendra avec un sceau et des bras !!!

Néanmoins, les orifices ont pu être légèrement agrandi et avec une torche, on apperçoit la suite de la diaclase. Il faudra revenir, mais il faudra être prudent pour éviter un effondrement de la partie supérieure.

15H30, nous abandonnons. Ca tombe bien ,Jean-Pierre nous rejoint avec le matériel de topo. Un petit croquis sur un calepin et quelques mesures, et voici la topo relevée : 14,50m pour le puit d'entrée et 6,50m pour la suite de la diaclase.

Vers 17H, nous repronons les voitures et nous dirigeons vers le sarcophage. Personne n'est sorti pour l'instant. Il fait 4°C, nous ne nous attardons pas plus.

 

LES PHOTOS DE LA SORTIE

Diaporama

Photos

 

 

 

 

 

 


L'équipe

Partager cet article
Repost0
3 décembre 2006 7 03 /12 /décembre /2006 22:12

SORTIE SPELEO

3 décembre 2006

Réseau Sabre (Marcel Loubens)

 

Malgré la météo plutôt défavorable, l'équipe garde le moral et décide quand même de se rendre à Mazaugues. Seul Jean-Louis déclare forfait.

A l'arrivée, la pluie est faible ce qui nous permet de nous équiper tranquillement.

11H, on se dirige vers le lapiaz où l'eau ruisselle fortement, mais heureusement la passage bas d'entrée est épargné. Par contre dans le premier puits, ça mouille un peu. Il va falloir descendre vite. Marcel se charge de l'équipement de la première corde et c'est Pierre qui met en place la deuxième.

L'équipe descend rapidement et enchaîne dans le réseau naturel pour se mettre à l'abri de l’eau !! Passage des étroitures et arrivée sur le deuxième puits qui sera équipé par Pierre.

Malgré les fortes pluies, le débit de la rivière n’est pas supérieur à d’habitude.

Photo de groupe et pause casse-croûte et on fait demi-tour. En attendant que les premiers remontent le puit, Florian et Flower vont jeter un œil dans le boyau de la souffrance.

Le passage des étroitures à la montée a posé quelques problèmes à Jocelyne, pour qui c’était la 2ème sortie spéléo (les preuves sur les vidéos !!).

Afin de compléter la visite, direction la salle de dépilage par la galerie de mine. De nombreux fanions jonchent le parcours accompagnés de petits cartons manuscrits. Il semblerait qu’un jeu de piste a été organisé récemment !!!

Dans la salle de dépilage, l’eau se fait entendre. Une cascade sort du plafond au milieu de la salle !!!

Arrivé au grand cairn, JC propose à l’équipe de faire quelques mètres dans le boyau des 106m. Finalement, Marcel parti en tête entraînera toute l’équipe jusqu’au bout !! Ce boyau a fait perdre à Florian ses dernières forces. Le retour fut laborieux.

Au retour, petite séance photos dans la salle de dépilage en pause longue afin donner une idée du volume de la salle.

16H, toute l’équipe sort du dernier puits. Pierre se charge de déséquiper, aidé par JC (dur, dur à enlever la plaquette fixée tout là haut pat Marcel !!!).

Super, il ne pleut plus et il y a même quelques rayons de soleil. Sympa !!! 

 

 

Jocelyne a apprécié la sortie et semble motivée pour continuer.

  

 

 

LES PHOTOS DE LA SORTIE

Diaporama

Photos

Vidéos 

L'équipe

 

 

 

Partager cet article
Repost0
26 novembre 2006 7 26 /11 /novembre /2006 21:15

SORTIE SPELEO

26 novembre 2006

Palan + Perdus + Soupirs + Thipauganahé

 

Compte tenu du nombre de participants, 3 groupes ont été constitués pour cette journée.

 


 1er groupe

Le Palan

Ce groupe a été créé pour initier Isabelle et Sophie qui n'avaient jamais pratiqué la spéléo. Une cavité d'initiation a donc été choisie à cet effet. Marcel, Jean-Claude et Didier constituaient le reste de l'équipe.

 

 

 

 

La journée a commencé par une petite séance d'entraînement sur deux cordes accrochées à un arbre. En une petite demi-heure, Isabelle et Sophie ont ainsi pu apprendre les bases du maniement du matériel : mettre le descendeur et faire une clé.

Vers 11H, l'équipe se dirige vers l'entrée du Palan. Jean-Claude part en tête pour équiper la cavité. La descente se déroule parfaitement. Nos deux jeunes filles enchaînent les puits sans aucun problème.

Arrivés au fond, Marcel nous entraînent explorer les entrailles de ce gouffre avec notamment une désescalade de 4m environ. Quelques hésitations au départ, mais finalement tout le monde s'en est bien sorti.

Petite pause casse-croûte au pied du puits avant la remontée tant redoutée par nos deux jeunes filles.

Ce puits a été équipé en double. Jean-Claude et Sophie remontent les premiers. Sophie prend ses marques sur les premiers mètres, puis progresse régulièrement. JC accélère le mouvement afin de libérer la corde pour Marcel, qui monte à son tour et termine d'accompagner Sophie au sommet du puits. Enfin, Isabelle et Didier entament la montée.

En attendant, Sophie et JC continuent la remontée jusqu'au sommet de la diaclase. Isabelle sort fatiguée du premier et continue la remontée encadrée par Didier et Marcel.

 Isabelle pointe enfin le bout de son nez au sommet de la diaclase, épuisée mais avec un grand sourire, donc tout va bien !!! Courage, la sortie est proche.

15H, toute l'équipe est dehors. Bien que fatiguées, Sophie et Isabelle sont enchantées de leur journée.

Retour aux véhicules et rangement du matériel. 15H30, l'équipe de Denis nous rejoint.    

 

LES PHOTOS DE LA SORTIE
Diaporama Photos haute résolution

Vidéos 

 

L'équipe


 

 

 2ème groupe

Les Perdus + Le Soupirs

Ne connaissant pas cette cavité, Denis décide de partir à l'aventure avec son équipe constituée de Sandra, Christine, Zette, Adrien et Sébastien.

Denis laisse Adrien et Sébastien partir en tête pour équiper. Mais très rapidement, ça se complique. Denis rejoint donc rapidement les hommes de tête. La cavité est très mal équipée. De plus, de nombreuses trémies prêtent à s'effondrer menacent. A -60m, Afin de ne prendre aucun risque, Denis décide donc de renoncer à l'explo et fait remonter tout le monde (enfin ceux qui avaient eu le temps de rentrer !!!).

La journée est mal partie !!!! Mais jamais à cours d'idées, Denis emmène sont équipe dans un aven tout proche : Le Soupirs. Bien sûr, pas de topo ni fiche d'équipement. Tant pis, une C30 et une C50 dans le kit, et c'est parti.

Là aussi, la cavité est très mal équipée. Deux spits au départ pour faire un mickey et plus rien !!! Il ne reste donc plus qu'à trouver des amarrages naturels 

 

LES PHOTOS DE LA SORTIE
Diaporama Photos haute résolution
 

 L'équipe

 


 3ème groupe

Le Thipauganahé

Le dernier groupe, emmené par Jean-Louis est composé de Angélique, DD Olive, Pierre et Florian.

Jean-Louis part en tête pour équiper la cavité et ça ne fut pas une partie de plaisir. D'abord, la cavité est équipée de goujons. Le pauvre malheureux à donc dû enlever les vis sur chacune des plaquettes. Sympa !!! Ensuite, la première corde équipant le P85 n'a pas franchement la bonne longueur. Le voilà bloquer sur le noeud de fin de corde au niveau du 2ème fractio !!! (celui au niveau du sommet de la grande salle).  Un raboutement de corde s'impose donc. Et voici un superbe passage de noeud en perspective au niveau du fractio !!! Hum, ça va plaire çà !!!

Compte tenu des difficultés l'équipement de la cavité fut long. Et le passage de noeud imposé ne va pas arranger la situation.

Angélique, DD et Pierre passent l'obstacle avec difficultés. Arrivé au fractio, Pierre pense que son fils Florian n'arrivera pas à passer ce noeud seul. Il décide donc de lui demander de faire demi-tour et remonte le rejoindre. Dommage !!

Pierre et Florian restent donc au sommet du P85 en attendant que le reste de l'équipe explore la grande salle. Pendant ce temps, Florian en profite pour parfaire son entraînement en réalisant plusieurs allers-retours sur le 1er tronçon du P85.

Finalement, vers 18H, toute l'équipe fait surface.

QUELQUES PHOTOS DU THIPAU (2005)
Diaporama Photos haute résolution
 

 L'équipe 

 

 


 

  LE RASSEMBLEMENT

 

 

Dès 16H30, les deux premières équipent investissent la bergerie et réactivent le foyer de la cheminée.

 

Comme d'habitude une 3ème mi-temps très conviviale démarre en attendant le 3ème groupe qui arrivera vers 18H30.

 

LES PHOTOS DU MATIN ET DE LA SOIREE
Diaporama Photos haute résolution

 

 

Partager cet article
Repost0
19 novembre 2006 7 19 /11 /novembre /2006 21:10

SEANCE DE DESOBSTRUCTION

A LA SORBIERE

19 novembre 2006

 

Après une quinzaine d'années d'interruption, l'ACV, sous l'impulsion de Denis, a repris les investigations dans la Sorbière.

Pour cette première reprise, l'équipe était composée de Denis, Didou, Flower, Jean-Claude, Jean-Jacques et Zétoune.

Très motivée, Flower est prête la première et part toute seule dans la Sorbière. Malheureusement, une dizaine de mètres après l'entrée, quelques gros spécimens à 8 pattes velues l'accueillent. Du coup, elle rebrousse chemin et attend le reste de l'équipe.

Denis s'engage et part au fond pour voir l'état de la gravière qu'il faudra évacuer avant de désobstruer. Mais il ressort très vite pris par un léger malaise dû au manque d'oxygène.

Jean-Jacques restera à l'extérieur à cause de ses pb de genoux. Il apportera malgré tout son aide pour sortir les sceaux remplis de cailloux.

Didou et Jean-Claude s'engagent pour commencer à évacuer quelques cailloux dans les premiers mètres de galerie. Pendant que Denis calibre le premier boyau, Didou et JC dégagent un gros bloc à l'aide d'une barramine dans le premier ressaut. A l'aide d'une corde et de beaucoup d'effort, ce bloc est sorti à l'extérieur.

Flower s'engage à son tour suivi de Didou, JC et Zétoune continuent de déblayer les cailloux gênants pour la progression jusqu'à la gravière.

Tout en extrayant les sceaux de cailloux, Denis et Jean-Jacques en profitent pour préparer un bon feu qui permettra à l'équipe de se réchauffer pendant le repas.

Flower commençe à souffrir du manque d'oxygène. Il est 13H, toute l'équipe ressort.

Au menu, friands réchauffés au barbecue, merguez, saucisses ...

14H30, pendant le café, la pluie fait son apparition. Les parapluies s'ouvrent et le matériel est vite mis à l'abris dans les voitures. Puis, une grosse averse s'abat sur nous.

L'eau commence à ruisseler dans la Sorbière !!!! Pas sympa !!!

Finalement, on décide d'arrêter pour aujourd'hui. Denis redescend une dernière fois pour aller récupérer à une quinzaine de mètres, la massette, le burin, la barramine et le sceau. Merci Denis.

Conclusion :

La galerie pour accéder à la gravière est maintenant bien dégagée pour permettre une progression aisée avec des sceaux. Seul point noir, la chatière du fond.

Pour la prochaine séance, il est prévu d'agrandir cette chatière.

Ensuite, la gravière (pleine d'eau) pourra être évacuée afin de laisser suffisament de place pour procéder au travail d'élargissement et de peut-être découvrir une suite ..........

 

LES PHOTOS DE LA SORTIE

Diaporama

Photos

L'équipe

Partager cet article
Repost0
12 novembre 2006 7 12 /11 /novembre /2006 21:50

RAGAIE DE NEOULES

12 novembre 2006

 

Initialement créée par Didou pour faire découvrir notre activé à 4 de ses collègues de travail, cette sortie a finalement rassemblé 12 personnes, mais avec seulement 3 collègues de Didou (Julia, Magalie et Sylvain - Patrice qui a dû trop faire la fête la veille a déclaré forfait).

Roland, qui avait déjà fait la sortie à "La Ripelle" pour les JNS est également des notres et a même convié un ami (Frédéric).

Après un petit café pris sur la place de l'église à Méounes, l'équipe se dirige vers Néoules.

Nous entamons l'explo vers 10H30. Après un peu de ramping dans la galerie d'entrée très déchiquetée et plutôt basse, nous faisons une petite pose pour admirer la "salle des bougies".

Nous continuons la progression et l'eau commence à faire son apparition. Certains tentent l'escalade pour éviter de se mouiller les jambes, d'autres traversent directement dans l'eau. Ca passe, personne n'a fait de plongeon !!

Enfin la "salle du sable". Petite pose boisson et cigarette (et même prière : voire photo...), puis direction la voûte mouillante où nous stopperons la progression. Sur le retour, Julia et sylvain en profitent pour se faire un petit maquillage à la glaise.

Entre la "salle du sable" et le départ vers la "salle des carottes", Julia tente une petite escalade pour éviter de passer dans l'eau.... et Plouf!!!!! Dommage, c'était bien tenté.

Enfin, pour finir, un petit détour pour aller admirer la magnifique "salle des carottes" qui révèle toutes ses concrétions avec la torche de "Mac Gyver".

Pendant que DD et J.C. déséquipent l'accès à la "salle des carottes", le reste de l'équipe entame la progression vers la sortie.

Il est 13H15, nous voilà de retour à la lumière du jour.

Après nous être séchés et changés, nous partons vers un petit terrain ensoleillé à l'abri du vent afin de prendre l'apéro et manger.

Après l'apéro, l'équipe Coca Cola qui n'avait pas prévu de manger sur place nous quitte. Dommage. Le reste de l'équipe se restaure et lève le camp vers 15H30.

 

LES PHOTOS DE LA SORTIE

Diaporama

Photos

 

L'équipe

Partager cet article
Repost0
6 novembre 2006 1 06 /11 /novembre /2006 23:41

AVEN DE L'AIR CHAUD

5 novembre 2006

La petite équipe de 6 personnes arrive sur zone le samedi vers 17H30. La nuit est pas très loin et on décide de partir à la recherche de la cavité afin de ne pas perdre de temps le lendemain matin. GPS en main, on traverse tout droit 500 à 600m de forêt. A quelques dizaines de mètres de la cavité, le flaire de Denis nous permet de la localiser en moins de 2 minutes. C'est bon, maintenant on peut retourner aux voitures afin d'installer le camp en prenant sion de placer quelques cairnes le long du chemin.

Ca y est, la nuit est tombée et la fraîcheur aussi ( 6°C!!). Il faut rapidement faire un feu pour la veillée. Construction du foyer, corvée de bois, mise en place des tentes ... Ca y est, tout est prêt pour la veillée. Après un apéro bien mérité, au menu grillades, pommes de terre à la braise, gnocchis, ... et pour finir chataignes grillées pour nous réchauffer car il fait déjà -1°C.

A l'heure du couché, il fait -2°C. Ouhhhhh qu'il est froid le duvet !!!!

.....

7H30, Denis Réveille tout le monde. Mais difficile de mettre le nez dehors : il fait -4°C !!! Le butane non plus n'apprécie pas la température et faire chauffer le café prend beaucoup de temps !!!! Les tentes sont givrées et les duvets humides. Dès les premiers rayons de soleil, on déplace tout le matériel pour le faire sécher.

Jean-Claude ne se sent pas très bien et n'arrive pas à se réchauffer... Vers 9H, le bivouac est levé et l'équipe commence à se préparer, sauf J.C. qui restera en surface avec Patricia, toujours en convalescence de son accident de canyon.

L'explo débute vers 10H avec Denis, Didou, Flower et Alan. Denis part en tête pour équiper. Le méandre pour accéder à la rivière est long et très étroit et il faudra 3H30 pour atteindre la cote de -200m. Petit casse-croute avant d'entammer la rivère.

La galerie est maintenant de grande dimension. C'est magnifique. La progression est maintenant très facile le long de la rivière. Vers 15H, après avoir parcouru 300 à 400m dans la rivière, Denis décide de stopper l'explo afin de ne pas sortir trop tard. Dommage, il faudra revenir pour aller jusqu'au bout.

Dans l'après-midi, Jean-Claude se sent un peu mieux et décide de partir à la rencontre de l'équipe. Après 1H de progression dans le méandre, la jonction avec l'équipe se fait à 17H30 au niveau du sommet du P22.

L'équipe est fatiguée par la progression dans ce méandre étroit. Jean-Claude récupère un kit de cordes et entamme la remontée, suivi de Denis, Flower, Didou et Alan qui déséquipe. Et qui portait le kit "jambon" particulièrement ..... léger ?!!

Sortie vers 18H30. Il fait nuit et la température est de 4°C !!! Il faut vite enlever les combinaisons mouillées pour ne pas attraper la crève.

 

LES PHOTOS DE LA SORTIE

Diaporama

Photos

 

L'équipe

Flower, Didou, Denis et Alan

 Patricia et Jean-Claude

 

La question du Week-end

Partager cet article
Repost0
2 novembre 2006 4 02 /11 /novembre /2006 18:12

LE MUGUET

en Nocturne

Du 1er au 2 novembre 2006

Cette petite virée nocturne a finalement réuni 8 personnes.

Trouver son chemin de nuit n'a pas été évident, aussi bien pour le chemin d'accès à la citerne, que pour l'entrée de la cavité. Heureusement, le GPS, plus les souvenirs très loingtains de Chouchou et plus récents de Yves ont permis d'arriver au but.

Après une petite demi heure de marche, nous voici arrivés à l'entrée. Chouchou entre le premier vers 20H pour équiper. 

Au bas du premier puit, Chouchou nous propose un détour vers une petite salle concrétionnée protégée par une chatière sélective que seules 5 personnes ont franchi mais non sans dificulté!! Ce petit détour a donc pris pas mal de temps.

Personne ne connaissant la cavité, l'équipement de la suite de la cavité a pris un peu de temps : reprise d'équipement et  recherche de l'accès au salon des merveilles. De plus, Nolwenn pour qui c'était la 3ème sortie seulement, a eu quelques difficultés pour franchir certains obstacles et de nombreux conseils ont dû lui être prodigués tout au long de l'explo.

Ainsi, voyant l'heure tourner, Christine et Marcel décident de sortir. Domage, ils ne seront pas allés plus loin que le bas du premier puit !! De retour aux voitures, ils allument un bon feu de bois dans la petite bergerie afin de nous attendre au chaud.

Les 6 rescapés de l'équipe poursuivent donc l'explo jusqu'au salon des merveilles. Petite scéance photos devant les concrétions et les aragonites et pause casse croute avant d'entammer la remontée.

Dans l'avant dernier puit, Chouchou détecte un frottement et décide donc de mettre en place un fractio  qui s'est avéré être un "piège" pour le suivant en la personne de la pauvre Nolwenn qui se serait bien passée de cette mésaventure !!! Après de nombreux efforts et beaucoup d'énergie perdue en vain, l'intervention de Jean-Claude a été nécessaire pour sortir la pauvre malheureuse de ce mauvais pas.

Le déséquipement de la cavité a été réalisé par le duo Jean-Marie et Yves qui ont fait surface vers 1H30 du matin.

Après 20min de marche, nous rejoignons Christine et Marcel bien au chaud en train de siroter une petite verveine-citron !!! Après un petit moment de convivialité autour du feu, nous quittons les lieux vers 3H15. Dur, dur pour ceux qui travaillent dans quelques heures !!!

 

LES PHOTOS DE LA SORTIE
Diaporama

Photos

L'équipe avant le départ

 L'équipe dans le salon des merveilles

Partager cet article
Repost0