Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 septembre 2022 3 21 /09 /septembre /2022 22:25

Participants : Jean-Claude, Christophe et Anaëlle

 

 

Anaëlle s'est mise en tête de passer le brevet d'initiateur spéléo, mais il reste encore beaucoup de travail😉. Pour ce week-end, j'avais donc prévu de lui proposer une grosse séance technique. Et comme le plateau de Siou-Blanc est toujours fermé, j'avais prévu le Ragas de Dardennes.

 

 

Mais, en milieu de semaine, Romain nous a fait parvenir une info intéressante : suite à la sécheresse de cet été, la rivière au fond du réseau Sabre est presque à sec, ce qui libère une grande partie de la galerie habituellement noyée.

 

Anaëlle et moi sommes très intéressés par cette possibilité mais ce n'est pas très sérieux de n'y aller qu'à 2. Petit message sur le WhatsApp du club et Christophe se dit aussi intéressé si son niveau le permet.

 

Ok, on est 3, donc changement de programme : on va au réseau Sabre.

 

Néanmoins, je maintiens quand même la formation d'Anaëlle en lui proposant d'encadrer la sortie. Les données d'entrée pour cette formation sont les suivantes :

     * Anaëlle : Cadre stagiaire

     * Christophe : débutant (3 sorties uniquement et

        4 mois sans pratique - C'est sa situation réelle)

     * Jean-Claude : N'a jamais pratiqué la spéléo

        et n'est pas très doué 😂🤣 et en plus ne tient

        pas en place.

 

 

Avant de partir vers la cavité, petite formation technique sur les 3 types de cordes, les plaquettes ainsi que la résistance des mousquetons. Je lui donne aussi quelques conseils sur l'encadrement afin qu'elle ne soit pas trop perdue et que cette 1ère séance soit profitable.

 

 

1er exercice : conduire le groupe à l'entrée de la cavité. Dommage, petite erreur au dernier changement de direction... => Pas trop mal

 

 

Ensuite, Anaëlle contrôle le matériel de chacun et reprend le réglage du baudrier de Christophe => Très bien

 

Mais je suis très curieux et impatient d'aller sous terre. Je me dirige donc vers l'entrée et me place à 20cm du bord du lapiaz avec 3m de vide => 1er carton rouge

 

Avec tout ça, nous entrons dans la cavité vers midi !!!

 

Anaëlle se lance dans l'équipement de la main courante du 1er puits et du pour finir du puits.

 

Ensuite, Anaëlle invite Christophe à passer en second afin que le débutant que je suis ne se retrouve pas seul en bas du puits => Parfait.

 

Par contre elle hésite sur la possibilité de le laisser gérer sa descente tout seul d'autant qu'elle ne connait pas d'autre moyen que "l'assurance par le bas" pour sécuriser une descente. Je lui enseigne donc les 2 solutions à sa disposition lorsqu'elle est la seule cadre :

     * 2ème corde raccordée au MAVC avec nœud

       italien ou descendeur en haut du puits

     * 2ème corde raccordée au bout de la 1ère et

       maintien en haut par le cadre

 

C'est la 2ème solution qui est choisi car elle permet de laisser plus d'autonomie dans la descente. Christophe s'approche du puits et tente de mettre son descendeur. Je comptait tester Anaëlle en lui faisant toutes les conneries possibles mais finalement Christophe a fait mieux que moi !!! Anaëlle n'a rien laissé passer => Parfait.

 

Une fois en bas, elle lui demande de s'écarter de la base du puits (Parfait) et me demande d'approcher. J'approche tremblotant car j'ai le vertige et elle tente de me rassurer. Par la même occasion, au passage de l'amarrage au milieu de la main courante, je me délonge et passe sur le tronçon suivant (2ème carton rouge).

Christophe ayant déjà fait toutes les erreurs avec la mise en place du descendeur, je ne teste plus Anaëlle à ce sujet. Par contre je ne veux pas me mettre dans le vide. Elle continue à me rassurer calmement mais dommage elle finit par me dire de m'assoir doucement dans le vide😯 (vide : mot à éviter avec quelqu'un qui a le vertige).

 

Bon, ok, je suis dans le vide et entame la descente pas vraiment rassuré et au bout de quelques mètres après avoir pris un peu de vitesse, je lâche complètement la corde => Rattrapage immédiat par Anaëlle => Parfait


 

Sabre - Marcel LoubensSabre - Marcel Loubens

 

 

 

 

 

Une fois tous en bas du puits, Anaëlle nous propose de commencer par la galerie naturelle et nous envoie dans la galerie de mine🤣. Bon 1/2 tour. Pour la progression, elle nous laisse passer devant quand il n'y a pas de risque et reprend la main dès qu'il y a le moindre risque en se positionnant systématiquement en bas pour nous aider si besoin.

Pour vérifier sa vigilance, je décide de tenter une petite escalade pour voir ce qu'il y a derrière une grosse concrétion, mais je me fais reprendre immédiatement et fermement par Anaëlle => Parfait

 

Nous arrivons dans la zone étroite avec une désescalade un peu technique et 2m de vide à la fin. Elle décide de se positionner en bas pour la parade et demande à Christophe qui est plus expérimenté que moi de passer en dernier au cas où je stresserais pour entrer dans le boyau => Parfait

Sabre - Marcel Loubens
Sabre - Marcel Loubens
Sabre - Marcel Loubens
Sabre - Marcel Loubens
Sabre - Marcel Loubens

 

 

 

 

 

 

Elle équipe ensuite le 2ème et dernier puits et cette fois ne se fait pas avoir par le faux facteur 2😊.

 

 

Il est déjà tard et pour ne pas trop ralentir la progression, je lui dit que j'arrête de me comporter comme un débutant. Je la laisse néanmoins continuer à gérer Christophe.

 

 

Arrivés à la rivière, il n'y a effectivement pas une goutte d'eau !!!

 

2 possibilités s'offrent à nous : partir à droite vers la droite (Loubens amont) ou vers la gauche (Loubens aval). On part sur la gauche en direction du canal de Provence.

 

Bon il n'y a plus d'eau, mais en fait pas tout à fait. On arrive rapidement sur un 1er petit lac. Pas de pb, on a de l'eau jusqu'à mi-mollet. Puis quelques dizaines de mères plus loin, un 2ème lac. Cette fois, c'est plus profond (jusqu'aux genoux). Anaëlle qui ne veut pas remplir ses botte tente un passage en escalade sur le côté. Malheureusement, un rognon rocheux sur lequel elle s'agrippait à cassé et ploufff : bain quasi intégral !!!!

Sabre - Marcel Loubens
Sabre - Marcel Loubens
Sabre - Marcel Loubens
Sabre - Marcel Loubens

 

 

Très rapidement, nous arrivons à un énorme conduit métallique qui traverse la galerie : c'est le canal de Provence. C'est aussi la zone ou débouche le boyau de la souffrance qu'on avait déjà essayé de franchir il y a quelques mois, mais sans succès....

 

Le fond de la rivière est tout blanc. C'est en faite une couche fine de calcaire toute craquelée !!!

 

 

Nous passons sous le conduit et continuons notre progression dans une galerie très déchiquetée jusqu'à arriver à un deuxième énorme conduit. C'est encore le canal de Provence. A ce niveau, la galerie a été un peu bétonnée est une échelle graduée permet de mesurer la hauteur d'eau.

 

 

Il est 14h... Nous prenons notre repas.

Sabre - Marcel Loubens
Sabre - Marcel Loubens
Sabre - Marcel Loubens
Sabre - Marcel Loubens
Sabre - Marcel Loubens
Sabre - Marcel Loubens
Sabre - Marcel Loubens
Sabre - Marcel Loubens
Sabre - Marcel Loubens
Sabre - Marcel Loubens
Sabre - Marcel Loubens
Sabre - Marcel Loubens
Sabre - Marcel Loubens
Sabre - Marcel Loubens
Sabre - Marcel Loubens
Sabre - Marcel Loubens
Sabre - Marcel Loubens
Sabre - Marcel Loubens
Sabre - Marcel Loubens
Sabre - Marcel Loubens
Sabre - Marcel Loubens

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Après le repas, 2 possibilités s'offrent à nous : soit en continue vers l'aval, ce qui nous permettrait d'atteindre la salle de la dalle en pente et ensuite de ressortir dans les gorges du Carami par la galerie de mine, soit faire demi-tour pour explorer l'aval.

 

La galerie aval est assez longue et nous ne savons pas si ça passe jusqu'au bout. Du coup on parcours quelques dizaines de mètre dans ce sens, puis demi-tour.

 

Nous nous retrouvons au point de départ, près du bas du 2ème puits de l'aven Marcel Loubens. Nous continuons donc comme prévu vers l'amont en espérant aller jusqu'au siphon. Mais au bout d'une cinquantaine de mètres, nous arrivons sur un long lac étroit. J'avance un peu en grimpant sur quelques blocs rocheux mais ce lac est bien plus profond que les autres : entre 1,2 et 1,5m à première vue 😥.

 

Bon demi-tour. Dommage, on aurait dû poursuivre vers l'aval...

 

Du coup, on remonte et Anaëlle reprend la main sur la gestion de la sortie. Pas de pb, elle gère parfaitement.

 

 

Sabre - Marcel Loubens
Sabre - Marcel Loubens
Sabre - Marcel Loubens
Sabre - Marcel Loubens
Sabre - Marcel Loubens
Sabre - Marcel Loubens
Sabre - Marcel Loubens
Sabre - Marcel Loubens
Sabre - Marcel Loubens
Sabre - Marcel Loubens
Sabre - Marcel Loubens
Sabre - Marcel Loubens
Sabre - Marcel Loubens

 

 

 

15h45 : nous sommes de retour au pieds du puits d'entrée. Christophe souhaite aller voire la salle de dépilage dont on lui a parlé. Pas de pb, Anaëlle nous y conduit et nous emmène sans se perdre jusqu'au départ du boyau des 106m. Christophe escalade le gros cairn pour voir ce boyau.

 

Nous allons ensuite visiter une autre galerie de mine en cul de sac dans laquelle se trouvent quelques vestiges de l'époque où la mine était exploitée : boites de conserve, emballages d'explosifs, etc...

 

Il est temps de rentrer. Anaëlle nous mène directement à la sortie de cette immense salle pomatoire sans se tromper : très bien😊.

Sabre - Marcel Loubens
Sabre - Marcel Loubens
Sabre - Marcel Loubens
Sabre - Marcel Loubens
Sabre - Marcel Loubens
Sabre - Marcel Loubens

 

 

De retour dans le puits d'entrée, je propose quelques exercices techniques. Pas de pb, tout le monde est partant. Les Spits en milieu de puits n'étant plus utilisables, je remonte complètement et sort du puits. Anaëlle et Christophe me rejoignent en parallèle puisqu'il y a 2 cordes mais s'arrêtent à 2 m de moi. Là, je demande à Anaëlle d'enseigner à Christophe les techniques de conversion montée/descente et descente/montée.

 

 

L'exercice a pris pas mal de temps car Christophe a éprouvé beaucoup de difficultés pour se hisser pour se décroller ou enlever sa petite longe au dessus de sa poignée. Anaëlle connait bien la technique et j'ai même été agréablement surpris d'une petite astuce qu'elle lui a indiquée pour qu'il arrive à se hisser plus facilement.

 

Après beaucoup d'efforts, Christophe sort finalement du puits et retrouvons le soleil vers 18h.

Sabre - Marcel Loubens
Sabre - Marcel Loubens
Sabre - Marcel Loubens

 

 

Pour une première expérience d'encadrement, Anaëlle s'en ai plutôt bien tiré surtout avec Christophe. Avec moi, elle a plus de mal à imaginer que j'étais un pure débutant et a du coup raté quelques bêtises de ma part😂.

 

Cette malheureuse sécheresse nous a néanmoins permis d'explorer plus complètement ce réseau Sabre. Il y a quelques mois, Robert et Éric DURANT nous avais déjà accompagnés jusqu'aux conduits du canal de Provence en passant par la porte extérieure mais cette fois-ci nous avons pu y aller par nous même. Et d'après Robert, si nous avions poursuivi vers l'aval, nous aurions pu rejoindre la salle de la dalle en pente où nous étions déjà allés avec Anaëlle mais par le Carami et la galerie de mine. Dommage...

 

 

En conclusion

Excellente journée. Anaëlle a pu tester une nouvelle facette de la spéléo, Christophe a pu se remettre en mémoire les techniques de progression sur corde et nous avons pu faire une explo sympa dans une zone presque toujours inaccessible.

Partager cet article
Repost0

commentaires