Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 août 2022 3 03 /08 /août /2022 14:09

Participants : Jérôme, Clélia, Robin et Romain

Bien contents de notre sortie de la semaine dernière au Cierge, nous réfléchissons à remettre ça cette semaine. Au fil d'une discussion, Jérôme propose de sortir le soir même ! C'est bon pour tout le monde mais on va devoir passer chez nous après le travail, cela va nous faire commencer un peu tard. Mais tant pis, on est tous bien motivés !

Pour cette sortie, nous décidons de tenter le Trou du Diable. Ce n'est pas trop loin et Marcel nous en avait parlé récemment, c'est l'occasion d'aller voir !

Le temps de préparer les affaires et de faire la route, nous arrivons au parking à 19h50. On s'équipe rapidement et on se dirige vers l'entrée de la cavité.

Jérôme ayant équipé la dernière fois, je décide de m'y atteler cette fois-ci. Je commence à installer la main courante vers 20h15.

Le Trou du Diable - 2/08/2022
Le Trou du Diable - 2/08/2022

Ma descente du premier puits est très lente car je cherche partout un spit pour placer une déviation. C'était indiqué sur la fiche d'équipement qu'il fallait en fallait une mais surtout, je vois bien que ça va frotter à un moment donné. Les six premiers spits de la cavités étant marqués d'un cercle de peinture (intéressant...), je suis surpris de ne pas voir un beau cercle pour baliser un point d'encrage pour une déviation. Heureusement, je trouve enfin une lunule (la seule de la descente ?) dans un renfoncement remplis de vieux journaux. Je peux alors installer une sangle pour centrer la corde et éviter les frottements.

Arrivé sur un petit palier, deux spits (entourés de peinture cette fois aussi) m'attendent pour faire un fractionnement. Tout va bien. Mais un peu plus bas, je cherche à nouveau des spits car la corde va finir par frotter sur le plan incliné formé par la paroi. Je ne vois rien et pas de lunule non plus donc je descends un peu plus... Oh ! Un spit ! Mais je suis descendu trop bas. Allez hop, une petite conversion et je remonte ! Je prends une plaquette, ma clé de 13 et là, ça tourne dans le vide :( Le spit est complètement mort. J'ai repéré un autre spit un peu plus bas, je le rejoins. Cette fois le filetage semble bon. Je commence à visser mais ça devient difficile au bout de quelques millimètres. Suite à de nombreux allers-retours délicats avec la clé, je parviens à visser la plaquette suffisamment pour avoir confiance de descendre dessus. Encore un fractionnement, mais cette fois avec de bons spits et j'arrive au fond du premier puits, à la cote -55.

Le Trou du Diable - 2/08/2022
Le Trou du Diable - 2/08/2022
Le Trou du Diable - 2/08/2022

Robin me suit et me rejoint bientôt au fond alors que Jérôme et Clélia commencent leur descente.

Je pars donc en direction d'une étroiture donnant sur la suite de la cavité, toujours suivi de Robin. Nous parvenons à franchir ce passage mais ce n'est pas si évident, ça reste bien étroit !

Sortie de l'étroiture

Sortie de l'étroiture

Nous arrivons dans une diaclase bien étroite elle aussi. Nous progressons en opposition jusqu'à une partie un peu plus large qui nous semble idéale pour installer la corde afin de descendre plus bas.

Dans cette partie je n'ai trouvé qu'un très vieux spit et mal placé pour y installer la corde, il va donc falloir sortir les sangles et la Dynema pour faire des amarrages naturels.

Le Trou du Diable - 2/08/2022
Le Trou du Diable - 2/08/2022
Le Trou du Diable - 2/08/2022

Nous descendons d'un étage dans la faille, jusqu'à un pallier à -66. Mais nous sommes en bout de corde. C'est dommage, on voit le fond quelques mètres plus bas. Heureusement, on entends des bruits dans l'étroiture, Jérôme arrive avec le second kit et donc une nouvelle corde.

Jonction de corde entre -66 et -73

Jonction de corde entre -66 et -73

Il est déjà 21h50, Jérôme nous passe son kit et retourne rejoindre Clélia. Il devrait ainsi sortir rapidement et pourra donner des nouvelles à Manon avant qu'elle ne s'inquiète car nous lui avions annoncé 22h30 comme heure de sortie.

Je raboute la nouvelle corde et Robin installe un nouvel amarrage naturel pour nous permettre de descendre au fond de la faille à -73 m.

La suite se passe derrière une chatière bien étroite, ce n'est pas pour nous. Et de toute façon, il est temps de remonter.

Début de la chatière et ouverture dans le fond de la faille
Début de la chatière et ouverture dans le fond de la faille

Début de la chatière et ouverture dans le fond de la faille

Nous entamons la remontée, Robin déséquipe la faille et je fait le reste. La progression lors de la remontée est assez rapide mais je termine quand même de déséquiper à 23h10.

TPST : 3 h

Pour une sortie décidée au dernier moment, cela fait une belle explo, bien technique, avec des amarrages naturels et de la réflexion pour éviter les frottements de la corde.

Romain

Partager cet article
Repost0

commentaires