Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 octobre 2008 1 27 /10 /octobre /2008 08:04

Une seconde contribution à l'Ouvroir de literature potentielle speleologique :

Prendre le texte d'un auteur, garder la forme, en orienter le sujet vers la pratique spéléo.

==============================================

L’inconscience

Lorsqu’avec ses copains, chargés comme des bêtes,
echevelés, avide de belles premières en tête,
Alain se fut rendu au pied du mont Margua,
Comme le soir tombait, notre équipe arriva
Au fond d’une doline où s’ouvrait un aven.
Denis, bien fatigué, et Didou, hors d’haleine
Lui dire : «  Couchons nous sur la terre et dormons ! »
Alain, ne dormant pas, songeait à ses démons.
Ayant baissé la tête, au bord du puits superbe
Il sentit l’air puissant qui en sortait en gerbe
Et l’appelait dans l’ombre goulument.
« Je suis prêt ! » se dit-il avec un tremblement.
Il réveilla Denis dormant sur les caillasses
Et s’équipa, depuis le casque aux godasses.
Ils rampèrent trente mètres, descendirent trente puits.
Ils grimpaient, ils spittaient et équipaient les puits
Agiles, décidés, se relayant sans trêve,
Sans repos, sans sommeil, ils étaient dans un rêve.
Un ressaut les conduit au fond d’une fissure.
« Arrêtons-nous, les gars, reprenons du carbure !
C’est fini nous avons du gouffre atteint les bornes »
Mais comme il s’asseyait il vit un trou énorme
L’air froid léchait sa face, du front jusqu’au menton
Alors il tressaillit en proie au grand frisson.
« Hissez-moi » cria t-il et léger comme une mouche
Atteignit, en deux bonds, du puits suivant, la bouche.
Alain dit à Marcel, qui portait le bidon
Contenant le point chaud et la bouffe de fond
« Etend de ce coté la toile de la tente !»
Et l’on développa la muraille flottante
Et lorsqu’on l’eut fixée au sol et au plafond
L’équipe s’installa, tous assis, bien en rond
Sous le frêle édifice. Le froid restant dehors.
Mais Alain s’enhardit « Je sens cet air encore ! »
Martial, il s’avança en direction des gours
Sa flamme vacillante éclairait leurs contours.
Il cria « Je saurais bien passer cette chatière !»
Il passa en grognant  et fit un cairn derrière
Et Alain dit «  Y’a l’air ! Ca continue toujours ! »
Michel dit : « il faut bien contourner ce parcours
Si étroit qu’on croirait une jeune pucelle.
Donnez-moi une pile, j’en fais de la gravelle
Donnez-moi une pile et nous l’élargirons. »
Alors un des copains, sans tambours ni clairon
Prépara une charge aux normes souterraines.
Pendant qu’il travaillait, les autres en file indienne
Classaient les fix inox et les trépans de sept
Et l’on clignait des yeux et souvent l’on bayait.
C’est la fin de la nuit, dehors, y a plein d’étoiles
Le givre a recouvert la tente aux murs de toile.
On cassa chaque bloc. C’est très calorifère.
Et quiconque aurait cru qu’on était en enfer.
Il n’y a plus de jour,  ni de nuit : C’est le bagne !
Pourtant aucun ne sent l’épaisseur des montagnes.
Sur la roche on grava « défense aux cons d’entrer »
Et lorsqu’on eu finit de forer, de creuser
On vit Alain se tendre. On lança une pierre.
Et lui restait inquiet et hagard – O galère !
L’air a-t-il disparu dit en tremblant Pika ?
Et Alain répondit : Non, il est toujours là !
Alors il dit : Nous ne pouvons plus rester là sous la terre
Nous n’avons plus de cordes, bientôt plus de lumière
Rien ne me verra plus, Je ne verrais plus rien,
On fit donc demi-tour et Alain dit « C’est bien ! »
Il reviendrait tout seul sous cette voute sombre
Quand on serait partis, car craignant le surnombre
Quoi qu’on puisse en penser, au fond, il s’en fout bien :
L’air serait toujours là, et guiderait Alain.

M@rcel (
A la manière du père Hugo)

Le texte original est disponible ici :
http://poesie.webnet.fr/poemes/France/hugo/158.html

Partager cet article

Repost 0
Published by ACV - dans DIVERS
commenter cet article

commentaires

Le bureau

Denis 2

Président :

KNECHT Denis     
    
Secrétaire :

PASCOUET Jean-Claude
Trésorier :

PAUL Marcel

 

Vice Présidente :

BOURLON Patricia
      

Secrétaire adjoint :

 

MOURAU fabrice

 

Pour nous contacter :

contact@avenclub83.fr

Programme

Articles Récents