Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 octobre 2008 3 01 /10 /octobre /2008 00:15

EXERCICE SECOURS DANS LE DEVOLUY

27-28 septembre
 

Pour ce barnum, le SSF83 a décidé de sortir du département. Et c'est sur le Dévoluy, ancien terrain de jeu des spéléos varois, que le choix s'est porté. La cavité choisie est le « Puits des Bans », un -200m sans puits.


23 spéléos et 5 pompiers du GRIMP ont participés à cette exercice.


La pluparts des participants sont arrivés le vendredi. Lorsque nous arrivons vers 20H30, le camp est déjà installé et tout le monde est en train de manger.

Nous installons la tente à la lueur des phares de la voiture puis nous rejoignons le groupe pour un repas léger.

Denis, Zette, Didou, Adrien, Monseigneur et Hervé arrivent entre 22H et 23H. C'est l'anniversaire de Chouchou; Zette & Denis ont apporté un superbe gâteau et du champagne.



La nuit est fraîche mais pas glaciale. À partir de 8H, la machine se met en route. A 10H, la tente matériel est opérationnelle et les secrétaires sont prêtes. L'exercice peut démarrer.

Les secrétaires : Chantal, Marie, Patricia et Valérie

Le responsable matériel : Monseigneur


Chouchou et Cathy partent équiper la cavité, suivis de Hervé et Pierre pour la mise en place du téléphone. Cette opération prendra beaucoup plus de temps que prévu.


13H30, l'équipe ASV part, alors que les 2 premières équipes sont encore sous terre.


Le point chaud devait être installé au siphon mais cela nécessitait de traverser un lac de 70m avec de l'eau jusqu'au ventre. Il sera finalement installé à -170m au départ de la galerie menant au siphon.


A 17H30, la première équipe d'évacuation prend le départ : Jean-Louis, Guy, Didier, Adrien, Jordi et moi-même. Après 20min de marche, nous atteignons l'entrée de la cavité. Une petite cigarette et nous prévenons le PC par téléphone de notre entrée.


Légère étroiture à l'entrée, puis la galerie s'agrandie. Un peu plus loin, on arrive sur une zone aquatique avec un plafond très bas. On passe à quatre pates en se cramponnant à la main courante afin de ne se mouiller les fesses ainsi que le perfo. La galerie s'agrandie de nouveau et atteint la deuxième zones aquatique que l'on peut passer en oppo pour ne pas se mouiller.


Ensuite, la progression se fait dans une galerie de grande dimension entrecoupée de nombreuses désescalades souvent sans corde.




Nous arrivons au niveau du poste téléphonique N°3. C'est notre point de départ pour la mise en place des ateliers d'évacuation. Pour l'instant, tout va bien, c'est faisable sans corde. Mais 50m plus, la première difficulté arrive. Compte tenu des infos que l'on avaient eues, le chef d'équipe n'avait pris que 3 cordes. La consigne étant de sortir la civière à l'horizontal, le casse tête chinois commence. Après une trentaine de minutes de réflexion, nous commençons l'installation, mais sans grande conviction car nous devons déjà utiliser nos 3 cordes !!! Les points d'ancrages nécessaires à l'installation de 2 tyroliennes et du palan sont mis en places. Avec Jean-Louis, nous décidons de partir à la rencontre de l'équipe ASV pour prendre contact et estimer les autres ateliers à installer. Nous les rejoignons en 5 min. Ils sont tous sous leur couverture de survie. Ca fait 5H qu'ils attendent désespérément. Et nous aussi nous sommes désespérés car les ateliers à mettre en place sont nombreux et pas simple. Nous remontons pour demander de l'aide par téléphone. Et là miracle, la 2ème équipe d'évac menée par Franck nous rejoint. Il analyse la situation et prend les choses en main rapidement. Jean-Louis qui est malade remonte. Franck décide de démarrer l'évacuation à partir de la zone où nous avions préparé le 1er atelier jusqu'à la zone aquatique si on a assez de corde. De plus, la civière ne sera pas sortie horizontalement afin d'économiser des cordes et du temps.


Pendant ce temps, l'équipe ASV plie bagage et le blessé (Didou) se rhabille afin de nous rejoindre après 6H passé dans le point chaud. Finalement, c'est Zette qui prend place dans la civière. Il est minuit. La civière démarre. Arrivé au poste 3, Franck fait le point et propose à ceux qui sont sous terre depuis de nombreuses heures de remonter. Mais tout le monde reste solidaire. Bravo. Nous somme donc 16 pour remonter la civière et déséquiper au maximum.


L'évacuation est laborieuse. Il faut brancarder ou manipuler les ateliers avec un kit dans le dos. Pas simple !!!


3H30, tout le monde est de retour au PC bien fatigué. Le ciel est étoilé et le fond de l'air glacial (-5°C). Nous prenons un bref repas et dodo.



Le lendemain, après le repas débriefing et photo de famille.

 


Jean-Claude

 

DIAPORAMA

PHOTOS

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Claude - dans SPELEO
commenter cet article

commentaires

Le bureau

Denis 2

Président :

KNECHT Denis     
    
Secrétaire :

PASCOUET Jean-Claude
Trésorier :

PAUL Marcel

 

Vice Présidente :

BOURLON Patricia
      

Secrétaire adjoint :

 

MOURAU fabrice

 

Pour nous contacter :

contact@avenclub83.fr

Programme

Articles Récents